ERRANCE II

©Ariane-Besozzi_China-Winter_001©Ariane-Besozzi_China-Winter_002©Ariane-Besozzi_China-Winter_003©Ariane-Besozzi_China-Winter_004©Ariane-Besozzi_China-Winter_005©Ariane-Besozzi_China-Winter_006©Ariane-Besozzi_China-Winter_007©Ariane-Besozzi_China-Winter_008©Ariane-Besozzi_China-Winter_009©Ariane-Besozzi_China-Winter_010©Ariane-Besozzi_China-Winter_011©Ariane-Besozzi_China-Winter_012©Ariane-Besozzi_China-Winter_013©Ariane-Besozzi_China-Winter_014©Ariane-Besozzi_China-Winter_015©Ariane-Besozzi_China-Winter_016©Ariane-Besozzi_China-Winter_017

 

Errance II

Comment dire?

J’étais là-bas, sans y être

Ici, sans me retrouver

J’ère dans les couloirs

Sans trop penser

J’enfourche le pas

Je perds le fil de l’aiguille

Sans me préoccuper du temps

J’avance

Dans le regard des autres, il y a quelque chose

Comme pour m’ouvrir les yeux

J’ère dans les couloirs

D’un espace inconnu

Feuille dans un arbre qui n’est le sien

Se refaire sans tomber dans les fosses du passé

Illuminée par son ombre

L’ailleurs chez soi

Il n’est pas méconnu de ceux qui sont allés se perdre

Pour enfin se retrouver